Utilisation des pseudo dans les commentaires

L’identité en ligne fait débat depuis très longtemps. Certaines personnes sont favorables au fait que l’on puisse choisir d’utiliser un pseudo, rester anonyme ou utiliser sa véritable identité. D’autres, des femmes et des hommes politiques ou des entreprises, cependant, sont contre cette liberté et souhaiterais que tous le monde utilise sa véritable identité en ligne.

Lors de la sortie de Google +, il y a eu un véritable débat car ce dernier requérait la véritable identité des utilisateurs et non des pseudonymes. Depuis vous pouvez en utiliser.

Le service de commentaire Disqus, à décidé de prendre part à cette Nymwars et à ainsi publié une enquête sur la quantité et la qualité des commentaires laissés sur son service, en fonction de l’identification de l’utilisateur. Environ 500 millions de commentaires on été publié par plus de 60 millions d’utilisateurs et on été analysés. Voici les résultats :

Les utilisateurs avec des pseudonymes publient plus de commentaires

61% des commentaires sont laissés avec un pseudo, 35% anonymement et seulement 4% avec une véritable identité. Disqus précise également que les utilisateurs qui se servent d’un pseudo publie 6,5 fois plus de commentaires que ceux restant anonymes, mais aussi 4,7 fois plus que ceux s’identifiant avec leur véritable identité.

L’utilisation de pseudo semble donc rendre la communauté plus active avec des commentaires de meilleure qualité

Et la qualité des commentaires dans tout ça ? Certains peuvent s’inquiéter en effet que la qualité des commentaires diminuerait avec l’utilisation de pseudo ou de publication anonyme. Selon Disqus, 61% des commentaires sous pseudo sont accueillis positivement contre 51% pour les commentaires laissés avec une identité vérifiée.

Il y a quand même une réserve à faire sur cette étude. Comme ils le mentionnent dans leur « blog », l’enquête à été réalisé par Disqus pour améliorer son produit. Il ne s’agit donc pas d’une étude scientifique faite dans les règles de l’art. Il faut en particulier noter un biais important : ne sont catégorisés comme utilisant leur véritable identité que les utilisateurs qui s’enregistrent avec leur compte Facebook. Les autres, quel que soit le nom qu’ils choisissent sont catégorisés comme pseudonymes, alors même qu’il est possible qu’ils optent pour leur vrai nom comme identifiant.

Au final, malgré ses défauts, cette étude souligne quand même un point important : il n’y a à priori pas lieu de s’inquiéter ni de l’utilisation de pseudonymes, ni de l’anonymat sur Internet. Non seulement ils ne dégradent pas la qualité des échanges mais il semblerait même qu’ils l’enrichissent.

id, ipsum odio ut neque. nunc felis leo. lectus quis diam ut