Les imprimantes 3D pourraient selon certains observateurs devenir LA chose à avoir pour les accros à la technologie, qui rêvent de voir naître devant leurs yeux l’incarnation matérialisée de leurs créations graphiques.

L’application à laquelle ils n’avaient pas pensé : imprimer du chocolat. C’est ce que propose ce projet de recherche de l’université d’Exeter en Angleterre, qui a développé la première imprimante à chocolat en 3D.

Le principe de l’impression 3D par strates de résine est ici appliqué, sauf que le chocolat remplace le plastique, et qu’il est donc possible de créer toutes formes possibles et imaginables conçues à partir d’un logiciel de 3D et de les mouler pour en faire les chocolats originaux.

Ce qui ne ressemblait jusqu’à présent qu’à un délire de savants fous devient une réalité commerciale : le Dr. Liang Hao, chef du projet vient de lancer Choc Edge, un site qui commercialise l’imprimante magique, que vous pouvez commander pour la modique somme de 2.488,00 livres (3.047,38 euros), prix promotionnel de lancement. Un acompte de 30% vous sera demandé à la commande, le solde étant à régler à la livraison.

Il y a juste un petit problème, un peu frustrant : l’imprimante n’est pour le moment pas certifiée pour fournir des chocolats propres à la consommation. Ce qui signifie que vous pourrez produire, mais pas manger. Si vous ne supportez pas cette version moderne sur supplice de Tantale, sachez qu’une prochaine version sera certifiée, et qu’après avoir passé quelques heures à concevoir vos merveilles chocolatées sur 3DS Max, et encore un peu de temps à les imprimer (c’est long), vous pourrez enfin les toucher du doigt et du palais et vous empiffrer le reste de la journée. Il ne vous restera plus après qu’à imprimer un frigo pour ranger ce qui reste.

Source

velit, elit. dictum Praesent felis sem, commodo Phasellus porta.